Accueil du portailTRACFIN › Les établissements de paiement
Cellule française de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Les établissements de paiement

24/02/2012

 

Qu'est ce qu'un établissement de paiement?

Un établissement de paiement est une personne morale prestataire de services de paiement autre qu’un établissement de crédit ou la Banque de France, l’Institut d’émission des départements d’outre-mer, le Trésor public, la Caisse des dépôts et consignations.

En France, les établissements de paiement sont autorisés à exercer par l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP), autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France.

Quelles sont les obligations déclaratives des établissements de paiement?

Les établissements de paiement sont assujettis au dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme au titre de l'article L.561-2-1°bis du code monétaire et financier.

Ils sont tenus de déclarer toutes sommes ou opérations portant sur des sommes dont ils savent, soupçonnent ou ont de bonnes raisons de soupçonner qu’elles proviennent d’une infraction passible d’une peine de prison supérieures à un an ou participent au financement des activités terroristes.

Ces professionnels  doivent une fois, complétée leur analyse de la situation de leurs clients en fonction d’informations qu’ils doivent tenir à jour, procéder à un examen de chaque opération suspecte avant d’adresser, le cas échéant, une déclaration à Tracfin.

Ils ne peuvent opposer le secret professionnel à Tracfin.

Ils sont également tenu à la COSI (article L561-15-1.I du CMF ; D561-31-1)

Quelles prérogatives Tracfin peut-il mettre en oeuvre à l'égard des établissements de paiement?

Dans le cadre de son droit de communication prévu à l’article L.561-26 I du code monétaire et financier, TRACFIN peut ainsi demander aux professionnels des établissements de paiement, toute pièce permettant au service de reconstituer l’ensemble des transactions faites par une personne physique ou morale liée à une opération ayant fait l’objet d’une déclaration de soupçon ou à une information reçue.

 

 

Modifié le 17/10/2013

Liens pratiques

 

Pour en savoir plus

 

Partagez cet article !