Trier les résultats par
Afficher les extraits

L'architecture de Bercy

Le projet architectural et les principes qui ont présidé à la construction de Bercy

Un viaduc

Le projet architectural était de créer un viaduc reliant deux voies : une voie d’eau, la Seine et les voies ferrées.

Les architectes se sont inspirés du viaduc de Bercy pour réaliser le bâtiment Colbert, avec deux arches monumentales de 70 m de long reliées entre elles par une succession d’arches plus petites. L’une de ces deux arches plonge dans la Seine à 45 m de profondeur, et l’autre enjambe la rue de Bercy.

De la colline de Chaillot jusqu’au jardin des Plantes, les bâtiments tentent de présenter une façade à la Seine. En contraste, Bercy est le seul bâtiment administratif construit perpendiculairement à la Seine.

Le bâtiment Necker longe les voies ferrées. Il est prolongé par les bâtiments Sully et Turgot.

Une symbolique médiévale

Le bâtiment a été conçu en empruntant des codes architecturaux à la symbolique de l’époque médiévale. Des douves longent le bâtiment Colbert, et pour pénétrer dans la cour d’honneur de Bercy, il faut passer le pont qui enjambe les douves, puis une lourde porte en bronze (cette entrée est réservée aux hôtes de marque, ou pour les Journées européennes du patrimoine).

La trace du passé

Les architectes ont intégré dans leur construction les anciens octrois de style néoclassique, servant d’axe historique au nouveau ministère. Selon Paul Chemetov, les octrois étaient d'anciens postes de garde et abritaient, à l’origine, la caserne des mousquetaires. Ils sont maintenant pour l’un, l’entrée principale du ministère, tandis que l’autre, à l’opposé et à l’identique, abrite une direction.

Témoins d’un système fiscal liés aux échanges, ces édifices du XVIIIe siècle rappellent aux fonctionnaires des Finances l’une de leurs plus anciennes missions.

Une ville dans la ville

Des lieux de circulation, de réception et des équipements tels qu’un bureau de poste, cinq restaurants administratifs, trois cafétérias, une crèche (120 berceaux), un kiosque multimédia, sont implantés au cœur des bâtiments.

Bercy est construit comme une ville avec des galeries, des terrasses, des patios, des fontaines, des jardins, des passerelles qui relient tous les bâtiments.

Un immeuble « intelligent »

Bercy a été conçu comme un immeuble « intelligent ». Ainsi, les aménagements des espaces de travail  prennent en compte les modifications susceptibles d’intervenir dans la vie des services. Les cloisons modulables, les perches électriques et l’arrivée des fluides par les faux plafonds, permettent d’adapter les surfaces aux besoins présents et à venir.

L’acheminement du courrier se fait automatiquement grâce à un système de communication appelé télédoc.

Les gradins et la scène du centre de conférences Pierre Mendès France sont escamotables en 60 minutes. La commande se fait par ordinateur, laissant place à un parquet entièrement lisse et plat et permettant de doubler la capacité de la salle.

« Un chiffre d’or »

Le ministère est construit à partir d’une échelle de 90 cm x 90 cm. 3 fois 90, cela donne la hauteur sous plafond des bureaux et 4 fois 90 de sol à sol, cela  permet d’intégrer la climatisation et l'arrivée des fluides. De plus toutes les parois sont modulables et l’on peut au gré des restructurations de services, modifier à volonté les implantations.

Ces cubes de 90 cm d’arête forment une gigantesque construction de verre, d’acier, d’inox, de bois, de marbre et surtout, pour les murs, de pierre de Vilhonneur (Charente) et agrégat de Comblanchien (Côte d’Or).

Les matériaux

Dans le hall Bérégovoy du bâtiment Colbert

  • Les murs sont en pierre de Vilhonneur (pierre de Charente) poncée et polie ;
  • Les frises sont en agrégat de Comblanchien (Côte d’Or) ;
  • Sol en marbre, notamment le Grand Ruban composé de 28 marbres différents ;
  • Vitres en verre de Saint-Gobain ;
  • Fauteuils et canapés de Le Corbusier.

Dans l’hôtel des ministres

L’entrée au cœur de l’espace:

  • Sol en pierre de Sainte Corneille et Rose Liseron avec bordure en laiton ;
  • Murs en pierre de Chauvigny (Vienne) avec cabochon en pierre de Buxy ;
  • Les colonnes sont en béton blanc bouchardé (travaillé avec une massette, une boucharde) ;
  • Une rotonde décorative en bouleau bordé d’inox brossé. Salle à manger divisible en trois salles ;
  • Sol : parquet en érable avec pourtour en pierre de Sainte Corneille, Rose Liseron et Buxy ;
  • Murs : érable et frêne avec laiton et inox polis ;
  • Plafonds : partie en frêne et staff (éléments menuisés) lumineux ;
  • Cloisons amovibles, incombustibles, revêtues d’un tissu mural pour l’acoustique .

Salon d’honneur Michel Debré :

  • Les murs sont en pierre de Vilhonneur ;
  • Sol en pierres marbrières de Sainte Corneille et Rose Liseron, cabochon en pierre de Buxy ;
  • Plafond : pan menuisé, perforé en frêne moiré ;

 

Visite de François Mitterrand, président de la République , sur le chantier de Bercy, le 22 août 1988.

Get Microsoft Silverlight

 

Partager la page