Accueil du portailFETE-GASTRONOMIE › Interview Iina Rissanen - Château Siran Margaux

Interview Iina Rissanen - Château Siran Margaux

Vue du château Siran, depuis le parc

Pouvez-vous nous décrire le domaine de Château Siran – Margaux ?

Château Siran est le plus ancien château familial de l'appellation Margaux. Vendu en 1859 par les grands-parents d’Henri de Toulouse-Lautrec, la somptueuse chartreuse du XVIIIème siècle porte encore le blason de la famille du peintre.

Aujourd’hui Édouard Miailhe, propriétaire en sixième génération, s'occupe des 36 hectares de vignobles répartis en trois appellations. La visite oenotouristique, dévoile le côté culturel et historique du domaine sans oublier les informations techniques. La galerie des portraits, le Chai des colletions avec plus de 300 objets d'art liés au vin et l'art de vivre avec la visite de l'ancien cuvier et de notre chai à barrique font du château Siran un arrêt obligatoire en Médoc.

Pouvez-vous nous décrire le vin qui y est produit ?

Les trois terroirs de Siran : Bordeaux Supérieur, Haut-Médoc et Margaux se trouvent à 500 mètres d'écart sur le domaine. Le travail adapté à ces sols différents offre quatre vins uniques.

Saint Jacques de Siran, notre vin de Bordeaux Supérieur est issu des parcelles les plus proches de la Garonne avec un sol riche et argileux. Il en résulte un vin rouge, fruité et frais. Ce vin est parfait pour être consommé pendant les pique-niques estivaux.

Les deux hectares en Haut-Médoc produisent le Bel-Air de Siran, un vin rouge puissant avec un assemblage en majorité en Cabernet-Sauvignon.

Le S de Siran est notre second vin, souvent appelé « le petit frère du premier vin, le Château Siran ». Les deux sont issus de 25 hectares de vignes en appellation d'origine protégée Margaux, résultent dans un vin rouge puissant.

Le Château Siran exprime toute l'élégance du Margaux. Il est un vin gourmand avec des tannins soyeux. Les importantes quantités de petit-verdot, apporte un final poivré qui complète parfaitement les arômes de fruits noirs, cassis  et réglisse qu'on peut y trouver.

Pouvez-vous nous donner un conseil (un secret) pour bien déguster ce vin ?

Les vins de Siran reflètent l'amour de la gourmandise du château. Dégustés seuls ou en accompagnement de repas, ces vins sont fait pour procurer du plaisir.

La puissance et les tannins soyeux de Château Siran, s’accorde parfaitement à des recettes de viande comme l’entrecôte du Maître de Chai ou L’agneau de lait de Pauillac.

Le Bel-Air, rond et bien équilibré se prête aussi à être consommé à l’occasion de repas entre famille ou entre amis, autour d'un canard rôti au miel, d’un filet de bœuf ou d’un risotto aux cèpes.

Servis à température ambiante, ces rouges puissants peuvent aussi être dégustés seuls  ou avec quelques carrés de chocolat noir.

Qu’est-ce que l’œnotourisme ?

L'œnotourisme ouvre les portes des châteaux et des domaines de vin au grand public. Ses missions principales sont de faire découvrir les domaines, les lieux et les vins. Aujourd'hui, il existe une gamme très variée et innovante d'offres. Des ateliers de dégustation, cours d’œnologie, aux escape-games et jeux de pistes, l'œnotourisme invite les amateurs de vins à apprendre et à vivre des expériences au sein des domaines.

A quand remonte l’apparition de ce type de tourisme ?

Le Château Siran a ouvert ses portes pour les publics dans les années 1990. Les dégustations sur les domaines de vins existent depuis toujours, mais le boom de l'œnotourisme avec une offre plus complète et variée est arrivé dans le Médoc ces vingt dernières années.

Celui-ci va-t-il évoluer dans les prochaines années ?

La popularité de l'œnotourisme est en hausse depuis les années 2000. La région de Napa Valley aux Etats-Unis, ainsi que les domaines en Australie et en Argentine reçoivent de plus en plus des visiteurs chaque année. Le tourisme international accroît la demande de l'offre des visites et dégustation dans toutes les zones viticoles. La forte demande diversifie l'offre des domaines et la compétence améliore la qualité des visites. Dans les prochaines années, la diversification des manières de découvrir les domaines va continuer et devenir plus en plus intéressante pour le public. Les visiteurs de demain vont jouer un rôle actif pendant  les visites et découvrir le monde du vin à travers des expériences.

Est-ce important de développer l’oenotourisme et si oui, pourquoi ?

Le développement de l'œnotourisme est très important pour les domaines ainsi que pour le public. Il permet un rapprochement direct des domaines et des consommateurs. Il offre aux consommateurs des connaissances et des expériences sur le monde du vin et les produits. Il ouvre une discussion entre les consommateurs et le domaine qui permet aux domaines viticoles de s'y refléter.

Comment est-il pratiqué au Château Siran – Margaux ?

L'offre œnotouristique de Château Siran est très variée. Les deux visites guidées se centrent sur l'histoire et l'aspect culturel du vin avec la découverte des collections privées de la famille, des objets d'art en lien avec le vin. La chartreuse, dans la galerie de portraits et l'ancien cuvier plongent les visiteurs dans l'histoire du domaine. Les particularités du Château : la terrasse panoramique et le bunker antiatomique au sous-sol du domaine gardant précieusement les vieux millésimes, ne laissent personne indifférent. Les visites sont toujours accompagnées par une dégustation de trois vins. Les autres types de dégustations commentées proposent de découvrir les terroirs et les millésimes du château. Les repas sur la terrasse et l'escape-game dans le bunker offrent d’autres manières de découvrir le domaine viticole.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote qui plaît souvent aux visiteurs ?

La découverte du bunker antiatomique, construit par le père d’Édouard dans les années 1970. L'histoire de ce bâtiment amène les visiteurs à plonger dans une histoire assez récente, mais également à découvrir la vinothèque, les vins du château, le plus ancien datant de 1912.

Les meilleures anecdotes sont échangées lors de dégustations avec les visiteurs : certains racontant des souvenirs liés aux vins de Siran, d'autres venant de loin pour célébrer des anniversaires ou en lune miel. 

Que vous évoque la thématique de cette nouvelle édition de la Fête de la gastronomie – Goût de France – « Le goût dans tous ses sens », au regard de votre domaine d’activité ?

La visite du Château Siran est une expérience complète, elle éveille tous les sens. Les yeux qui découvrent l’architecture, les objets d'art ou le couleur du vin. Les oreilles pour écouter les informations. Les mains pour toucher les matériaux. Et finalement le nez et la bouche pour découvrir les vins et les accords proposés.