Accueil du portailAPIEPublicationsToutes les actualités › Rapport d'activité 2018 de l'Agence du patrimoine immatériel de l'État
Agence du patrimoine immatériel de l'Etat

Rapport d'activité 2018 de l'Agence du patrimoine immatériel de l'État

2018

 

2018 a été une année riche pour l’APIE, tant par la diversité que par l’impact des projets accompagnés. Ce rapport d’activité en propose une lecture synthétique, en mettant l’accent sur les éléments marquants de l’action de l’Agence au service de la sphère publique et, plus largement, de la société dans son ensemble.

À travers une sélection de temps forts, publications et chiffres clés, ce rapport témoigne de l’engagement du service - et de ses membres - en faveur de la valorisation du patrimoine immatériel de l’État et illustre, par l’exemple, la dynamique d’accompagnement des entités publiques mise en œuvre pour promouvoir une gestion optimisée de leurs actifs intangibles.

L’essentiel de 2018 :
- La progression des demandes d’accompagnement en stratégie de marque et des actions en défense des marques de l’État ;

 

- L’accélération de la prise de conscience des enjeux de propriété intellectuelle dans les marchés publics, associée à une demande de sensibilisation accrue ;

- Le développement des démarches de valorisation des innovations métiers ;

- La montée en puissance des saisines en matière de produits dérivés ;

- Une attention renouvelée aux questions de mécénat et d’accueil des événements privés dans les lieux publics.

Ces tendances s’inscrivent dans un contexte général marqué par une attention grandissante portée à l’immatériel en tant que levier de création de valeur et vecteur de compétitivité pour les entreprises. La prise de conscience tend d’autant plus à s’affirmer que l’immatériel est au centre des défis auxquels nos économies et, plus généralement, nos sociétés doivent répondre en termes d’innovation et de transition numérique.

L’ Agence a mis non seulement ses compétences et approches novatrices, en couplant marketing stratégique et expertise en droit de la propriété intellectuelle, au service d’initiatives et de projets à forts enjeux, mais a aussi continué d’apporter de façon plus générale ses conseils pour inciter et guider les acteurs publics dans l’optimisation de la gestion de leurs actifs immatériels.

Partagez cet article !